ALTAN-ART c’est …

  • 1 entreprise privée fondée en 2010 par Tatiana LAMBOLEZ
  • 1 agence de production et diffusion de spectacles vivants des artistes bouriates et russes

A l’origine de l’Association de la culture bouriate GRALTAN, par le biais de laquelle elle avait déjà produit de nombreux concerts dans toute la France, Tatiana LAMBOLEZ a finalement décidé de se consacrer pleinement à cette activité dans un cadre plus large et a créé l’entreprise ALTAN-ART en 2010.

Altan-Art a dans un premier temps proposé au public français la découverte de la scène traditionnelle bouriate et de la Siberie orientale. La Bouriatie est une petite république autonome de Russie située à l’est du lac Baïkal, et surnommée Terre des Chamans.

Désormais, Altan-Art élargit son champ aux artistes russes et des pays voisins puis, de rencontres en coups de coeur, aux artistes français séduits par l’univers des immensités d’Asie du Nord (Sibérie, Mongolie,…).

Objectifs

– faire découvrir des esthétiques exceptionnelles et souvent méconnues des artistes bouriates, mongoles et russes

– favoriser la musique russe et bouriate en promouvant des artistes traditionnels

Altan-Art est membre de la ZONE FRANCHE RESEAU DES MUSIQUES DU MONDE, de MDM et de la SCPP se charge d’organiser la tournée de ses artistes à travers le monde pour les faire connaître au public le plus large.


 

C’est quoi Bouriatie?

BouriatieLa Bouriatie se trouve en Sibérie Orientale (Fédération de Russie), à la frontière nord de la Mongolie. Sa superficie est de 60% du territoire français, et sa population de un million d’habitants.

La Bouriatie est une terre de hauts plateaux et de montagnes bordée par le lac Baïkal à l’ouest, long de 600 km. Elle est recouverte par la taïga, ainsi que par la toundra montagneuse au nord. Le climat est continental : l’hiver est long et rigoureux, l’été est bref.

Terre des Chamans, terre bouddhiste, la Bouriatie est le berceau des peuples nomades de Sibérie et de leur aïeul Gengis Khan.

Colonisés par les Russes au XVIIe siècle, les Bouriates ne furent jamais soumis, pas même par Staline. Le dictateur ne réussit jamais à effacer les puissantes traditions que ce peuple a su conserver en puisant sa force et son inspiration dans le mythique lac Baïkal, la mer sacrée des Bouriates.

En effet, la culture Bouriate rend hommage, par sa poésie, sa musique, sa peinture, ses danses, à son patrimoine naturel et aux Eléments. Elle célèbre ses traditions et ses ancêtres illustres.