KHIMUSHIN ALEXANDRE - PHOTOGRAPHE-VOYAGEUR

YAKOUTIE

  • Biographie
  • Video
  • Photo
  • Agenda
  • « Je veux montrer la beauté et la diversité du monde à travers des portraits de gens ordinaires», dit Alexandre Khimushin, photographe et voyageur d'origine russe vivant en Australie.

     

    Il est né en Yakoutie et aime la photographie depuis l'enfance. Il y a dix-sept ans, il a déménagé en Australie où il a étudié le management à l'Université James Cook de Cairns. Après un bref passage dans le monde des affaires il a décidé de devenir photographe-voyageur.

     

    Au cours des neuf dernières années, il a parcouru le monde, visité 85 pays et il en est arrivé à la conclusion que ce qui est vraiment unique et intéressant dans le monde, ce sont les gens, leurs différentes cultures et leurs traditions.

     

    Alexandre photographie les gens dans les costumes nationaux. Ses portraits, publiés par les plus grands journaux et magazines du monde, sont beaux, lumineux et expressifs. Ses oeuvres uniques ont été publiées dans plus de 60 pays dans des publications prestigieuses telles que CNN, National Geographic, GEO, Telegraph, HuffPost, Mirror UK, Daily Mail, Xinhua, PetaPixel, Fstoppers, RT, Arab News.

     

    Son projet «The World in Faces» - « Le monde en visages » - a débuté il y a trois ans avec des photographies recueillies au fil de ses années de voyage. Par-dessus tout, Alexandre s'intéresse aux petits peuples menacés d'extinction et qui vivent dans des recoins lointains et inaccessibles du monde où des cultures authentiques ont été préservées. Il souhaite immortaliser ce qui reste d'eux et il réalise une chronique photographique unique des mondes qui s'en vont.

     

    Il prend en photo les petits peuples coupés de la civilisation où les anciennes traditions sont encore vivantes. Après avoir pris des milliers de photos dans différentes parties du monde, Alexandre Khimushin a consacré les six derniers mois à photographier les peuples autochtones de Sibérie. Au cours de ce grand voyage solitaire il a parcouru 25 000 kilomètres au volant de son 4x4 entre le lac Baïkal et l'île Sakhaline, entre les interminables steppes de la Bouriatie et les neiges de Yakoutie.

     

    « Je suis motivé par le désir de montrer au monde entier la Russie inconnue, de montrer de beaux et fiers visages de nos petits peuples autochtones !.. Il en reste très peu », - dit Alexandre.

    Toute la culture nationale authentique, non pas muséale, mais réelle, est concentrée dans quelques régions éloignées du monde. Il s'agit d'un projet visant à attirer l'attention sur les peuples en voie de disparition de la planète qui continuent aujourd'hui de préserver leur culture nationale unique et authentique.

    https://youtu.be/RenuE_PNgAI

    UNIVERSITE DE LILLE