SITE OFFICIEL :  DANSES TZIGANES 

 

ROMANO ATMO (l’ame tzigane) est une compagnie de danse française. Créée en 1994 à Paris par Pétia IOURTCHENKO et sa femme Anne-Marie IOURTCHENKO, dans l’objectif de préserver la culture, la tradition et la danse tzigane.

La compagnie est une famille, soucieuse de faire partager son art et son amour du folklore tzigane au plus grand nombre, à travers ses galas, ses créations, ses soirées dans les restaurants parisiens, ses répétitions ouvertes aux auditeurs libres, et en accueillant chaque année de nouveaux danseurs ayant atteint le niveau de danse requis, désireux de partager leur amour pour cette danse sur scène avec le public.

 

 

PETIA IOURTCHENKO

Pétia IOURTCHENKO est né à Donetzk en 1957, dans la tribu des «Vlach». A l’âge de 16 ans, il passe le concours du prestigieux «Théâtre Romen» de Moscou. Dès son intégration, il participe aux spectacles et devient alors le plus jeune comédien, danseur, chanteur dans l’histoire du théâtre. Il se forme parallèlement à l’institut «Gnesenikh», où il étudie l’art dramatique, la danse, le chant et l’histoire de l’art. Entre 1974 et 1988, Pétia se produit dans toute la Russie, ainsi qu’à l’étranger (Japon, Inde, Yougoslavie, France…) En 1988, il joue avec la troupe pour la première fois à Paris au «Théâtre Mogador». En 1989, il quitte le «Théâtre Romen» et revient à Paris, où il se produit dans différents cabarets. En particulier au «Balalaïka», où tous les artistes de l’Est sont passés. Il rencontre Pascal De Loutchek, chanteur, guitariste d’origine russe; et Lilia Dalskaïa, chanteuse et ex-comédienne du «Théâtre Romen». Ils forment alors le trio «Arbat». Le trio se produit à New-York, Londres, Oslo, Madrid, Budapest … dans différents festivals et enregistre trois albums.

Perfectionniste, Pétia crée sur mesure les jupes de chacune de ses danseuses. Les jupes tziganes sont créées en fonction de ce qu’elles lui inspirent, dans le respect des traditions de ses ancêtres.

Depuis 1994, Pétia enseigne sa méthode de danse aux « gadgés » (tous ceux qui ne sont pas tziganes), notamment à » l’Académie des Arts Chorégraphiques Cité Véron » de Paris, dans le cadre de l’association, «MTK La Danse». Il enseigne depuis 2010 à «The international Film School of Paris» (EICAR), aux étudiants de la formation «Actorat».

En 2005, il travaille avec Marie-Claude PIETRAGALLA et Julien DEROUAULT dans le spectacle «Ivresse», et participe avec eux à des Master-Class.

Au cinéma, il tourne avec ROMANO ATMO dans le film «Rires et châtiments» réalisé par Isabelle DOVAL, avec José GARCIA, et en 2011 dans le film «Rockstar», avec Ranbir KAPOUR.

 

NOUVELLE CREATION 2016

les-noces

« LES NOCES DU SANG »

Synopsis
Fasciné par l’œuvre de Federico Garcia Lorca, "Noces de sang", j’ai voulu en faire une adaptation.
Cette histoire, tellement contemporaine, traite de sujets éternels comme l'amour, la mort, le destin .
J'ai voulu rendre hommage aux femmes tziganes pour leur force, leur dévotion et pour raconter leur dignité et leur courage. Ainsi, les personnages de la mère, de la femme de Léonardo, et bien sur la fiancée elle même, sont toutes des femmes fortes et pleines de caractère.
Mais elles ont chacune leur façon de se battre pour ce qui leur est cher
Dans ce spectacle, j’ai voulu, aussi, montrer l’importance de la voyance chez les tziganes, voyance que l’on peut retrouver à travers la poésie de Lorca …symbole de la lune, de la mendiante et du destin .
Par sa voix puissante et pleine d’émotions, Matrena Yankovskaïa ( chanteuse tzigane) interprétera le rôle du destin. Je vois en elle « Sara Kali » ( «Sara la Noire ») , déesse vénérée par les tziganes .
Le travail chorégraphique, ainsi que la mise en scène que j'ai réalisés se basent toujours sur le respect des traditions tziganes, mais sans en oublier l'évolution dans le temps.
J’ai donc voulu en faire un spectacle de danse, théâtre et chant qui parlerait des tziganes d’aujourd’hui.
 
Pétia Iourtchenko